»Das öffentliche Bekenntnis gleicht dem Klima einer totalitären Gesellschaft« | Blätter für deutsche und internationale Politik

LoginWarenkorb

»Das öffentliche Bekenntnis gleicht dem Klima einer totalitären Gesellschaft«

Offener Brief in »Le Monde«, 9.1.2018 (frz. Originalfassung)

À la suite de l’affaire Weinstein, a eu lieu une légitime prise de conscience des violences sexuelles exercées sur les femmes (…) Mais cette libération de la parole se retourne aujourd'hui en son contraire. (…) De fait, #metoo a entraîné dans la presse et sur les réseaux sociaux une campagne de délation et de mise en accusation publique d’individus. (…) Cette fièvre (…) sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires (…) La confession publique, l’incursion de procureurs autoproclamés dans la sphère privée, voilà qui installe comme un climat de société totalitaire. La vague purificatoire ne semble connaître aucune limite. (…) nous défendons une liberté d'importuner, indispensable à la liberté sexuelle. En tant que femmes, nous ne nous reconnaissons pas dans ce féminisme qui, au-delà de la dénonciation des abus de pouvoir, prend le visage d’une haine des hommes et de la sexualité. Nous pensons que la liberté de dire non à une proposition sexuelle ne va pas sans la liberté d’importuner. (…) Car nous ne sommes pas réductibles à notre corps. Notre liberté intérieure est inviolable. Et cette liberté que nous chérissons ne va pas sans risques ni sans responsabilités.

Unterzeichnet u.a. von Catherine Deneuve, Catherine Millet und Catherine Robbe-Grillet

Den vollständigen Brief finden Sie hier.

top